Congrès 2019

Présentation générale du thème
La globalisation de l’enseignement universitaire du droit : Enjeux et défis
LVIème CONGRÈS ANNUEL DE L’APDQ

Auberge de la Montagne coupée, Saint-Jean-de-Matha
12 au 14 avril 2019

Fondée en 1964 et regroupant près de 300 membres, l’Association des Professeures et Professeurs de droit du Québec est la plus grande association universitaire dans le domaine juridique au Québec. Elle a pour but de faire progresser de façon continue les techniques de l’enseignement du droit et de la recherche juridique, tout en assurant l’évolution de cette discipline universitaire. Pour atteindre cet objectif, un congrès est organisé par l’une des facultés de droit québécoises afin de réunir chaque année les membres autour d’un programme scientifique riche leur permettant d’échanger leurs idées et préoccupations et ainsi, d’oeuvrer ensemble à faire évoluer la pratique de l’enseignement juridique. La Faculté de droit de l’Université de Montréal sera l’hôte du 56 Congrès ayant pour thème « La globalisation de l’enseignement universitaire du droit : Enjeux et défis ».

Le concept général de globalisation est loin d’être clair et bien défini. Cependant, ce concept renvoi de manière générale aux différents changements sont en quelque sorte liés entre eux et créent de nouvelles formes d’interdépendances entre les acteurs, les institutions et les États (compression de temps et de l’espace).

La formation des juristes n’échappe pas à ce phénomène. L’enseignement du droit évolue dans un environnement globalisé du 21ème siècle. Les transformations récentes introduites dans tous les pays témoignent de façon particulièrement éloquente de cette tendance : Plusieurs cours de droit local sont maintenant enseignés dans une perspective de droit comparé; un large éventail d’options à saveur internationale ou comparée s’offre aux étudiants; les échanges d’étudiants ou de professeurs, les tribunaux-écoles, les projets de recherche et les conférences à dimension internationale abondent. L’internationalisation de l’enseignement s’est fortement accélérée ces dernières années.

Le Congrès s’intéressera donc aux nouveaux défis auxquels l'enseignement du droit aura à faire face dans les prochaines années. L’objectif étant de mesurer le degré d’adaptation par les facultés de droit québécoises au phénomène de globalisation. L’impact de ces changements sur la formation universitaire en droit est palpable et se traduit par une remise en cause de l’ancrage national des programmes d’études. Le thème portera ainsi sur la question du développement de programmes formateurs « sans frontières » dans un monde global et de la manière dont ces programmes peuvent être dispensés (notamment au travers de l’essor du droit comparé et de la transdisciplinarité dans l’enseignement). Les professeures et professeurs seront également amené.e.s à échanger sur l’intérêt que peut susciter l’enseignement à distance, sur la pertinence de l’usage des nouveaux moyens de communication dans la pratique et, de manière plus large, sur l’impact qu’ont les nouvelles technologies sur l’enseignement de la science juridique.